Braquo

Auteur Sujet: Braquo  (Lu 508 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne epik

  • Messages: 7 128
15 avril 2012, 18h15

Citer
Quatre policiers du SDPJ des Hauts-de-Seine, Eddy Caplan, Walter Morlighem, Théo Wachevski et Roxane Delgado voient leur vie basculer lorsque leur collègue, Max, se suicide, suite à une affaire où il est injustement mis en cause. Ils franchissent alors la « ligne jaune », n'hésitant pas à contourner la loi pour parvenir à leurs fins afin de laver l'honneur de leur ami Max.

Je crois bien que c'est la première série française que je regarde :euh: (si on ne compte pas Bref que je ne considère pas tout à fait comme une série) : première réaction à la première scène parlée : "WTF ? Keskidi ? Aaaaah mais oui, c'est français !" :lol:

Pour l'instant j'ai vu deux épisodes. Premières impressions : c'est très sombre, l'ambiance est très soignée, c'est pesant, la musique vient bien appuyer tout ça. C'est même presque trop, je trouve que ça va à l'encontre de la crédibilité, c'est un peu trop, tout ça. Ça fait un peu "exercice", application de procédés qui fonctionnent, mais je me doute que ce n'est pas facile pour des Français de faire une série de qualité et qui soit prise au sérieux sans sortir l'artillerie lourde, donc je n'en tiens pas trop rigueur (pour l'instant).
Disons que ça ne dépeint pas du tout l'idée que je me fais de la police française :p et que j'attends qu'une personnalité propre fasse son apparition.

Les personnages sont tous antipathiques (pour l'instant aussi), avec une légère exception pour la femme du groupe (qui n'est pas lesbienne, je l'ai craint un moment au début d'une scène où on la voit chez elle, heureusement on évite le cliché facile.). Ça va à l'encontre d'une théorie récente de mon cru, selon laquelle une fiction ne peut pas fonctionner si on n'a pas un minimum d'empathie pour les personnages principaux (au moins un). :huhu:
When I take something from a man – his ship, his money, his life – I don’t hide behind a clerk. I don’t hide behind the law. I don’t hide behind anything.

Hors ligne epik

  • Messages: 7 128
24 avril 2012, 19h56
Saison 1 finie et saison 2 commencée, donc manifestement ça m'a accrochée. ;)

Est-ce que je me suis habituée ou est-ce qu'ils ont corrigé le tir sur les défauts que j'évoquais, je ne sais pas, mais en tout cas ça ne me gêne plus.
Je pense qu'il faut se dire aussi que la série n'a pas pour but de dépeindre la police française mais bien l'histoire singulière de quelques personnages. Ça ne tourne d'ailleurs pas du tout comme je m'y attendais, et c'est plutôt une bonne chose d'être surprise ainsi. :thumb:
When I take something from a man – his ship, his money, his life – I don’t hide behind a clerk. I don’t hide behind the law. I don’t hide behind anything.

Hors ligne epik

  • Messages: 7 128
09 mai 2012, 15h35
Saison 2 finie, donc je suis arrivée au bout de ce qui a été diffusé jusqu'ici. Ça pourrait presque finir comme ça, même si un évènement et une intrigue amorcée en saison 2 annoncent la couleur de la 3è (et dernière, normalement) saison.

Ça reste intéressant à suivre, mais la saison 2 part un peu trop sur la voie "espionnage", ou en tout cas complots, corruption à tous les niveaux, et c'est parfois assez compliqué à démêler ("alors, X il veut tuer Y pour se venger parce que Y a tué son fils sur les ordres du chef de la police, qui couche avec la femme de X et veut avoir le champ libre, tout ça pendant que la femme en question trahit pour de l'argent"... Exemple fictif bien sûr, c'est pour donner une idée. ;))

Je pense regarder la saison 3, en espérant qu'ils se recentrent sur les personnages de base ; ce n'est pas qu'ils soient plus sympathiques qu'au début (je n'ai recensé qu'un seul personnage vraiment intègre et respectueux de la loi, en tout :huhu:), mais ça éviterait les inconvénients cités ci-dessus.
When I take something from a man – his ship, his money, his life – I don’t hide behind a clerk. I don’t hide behind the law. I don’t hide behind anything.

Hors ligne Treyan

  • Messages: 3 149
  • Do U think that it would kill U to take a holiday?
17 octobre 2012, 00h18
j'ai commencé la série avec la re-diffusion sur D8 : si je ne suis pas fan de ce type de série mais j'ai trouvé les 2 premiers épisodes plutôt intéressants.

J'espère que je ne vais pas avoir d'empathie pour les personnages parce que ce sont de vrais ripoux . Mais vu leur côté malchanceux dans leur actions , je risque d'accrocher   :lol:

par contre gros soucis pour moi : l'ambiance sonore  :-/ : musique omniprésente , qui en devient insipide car c'est la même qui est utilisée dans toutes les circonstances ( temps  morts , course poursuite....) et  bruitages excessifs  qui rendent les dialogues inaudibles ...


Epik > le coup de la fille lesbienne ne m'a pas effleuré l'esprit un instant, c'est marrant de lire ta remarque après coup  :lol:

All that we see or seem is but a dream within a dream