Mangas et Japanimation

Auteur Sujet: Mangas et Japanimation  (Lu 6539 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne manmanu55

  • Messages: 18 135
  • Koala et Buffalo...
23 novembre 2011, 15h23
Citation de : yulara;590607
Bon je viens de finir Vagabond, enfin finir est un bien grand mot vu que la publication est en cours (ras le bol de ces trucs qui se terminent jamais...)

Alors que dire... graphiquement, je maintiens, vraiment très bien (sauf les pages en couleurs qui bizarrement perdent tout interet graphiquement).
Au niveau de l'histoire, très sympa les 13/14 premiers volumes. On suit l'evolution de takezo le heros principal dans sa quete pour devenir la meilleure lame du japon. et puis d'un coup, au moment ou takezo va faire face à son passé, on s'enfile 7 ou 8 volumes sur Kojiro (personnage dont juste le nom avait été évoqué deux ou trois fois jusque là) sans plus aucune référence à Takezo... incompréhensible et à vous faire arrêter de lire (surtout que l'histoire a beaucoup moins d'interet), et puis on ne sait pas comment, on se retrouve 6 mois après l'arrêt de l'histoire de Takezo, dans un lieu tout à fait différent, et là tout le monde se croise et se connait... (et donc si vous avez bien suivi on sait pas comment ça s'est fini l'histoire de takezo...) et au niveau histoire ça devient: takezo contre 1 samourai... chapitre suivant takezo contre 2 samourai... les 10 chapitres suivants takezo contre 70 samourai... bref pas bien interessant... ça me donne le gout amer d'un truc qui a marché commercialement donc faut pondre des pages à tout prix...
donc en resumé avis très mitigé :-/

Hors ligne manmanu55

  • Messages: 18 135
  • Koala et Buffalo...
23 novembre 2011, 15h24
Citation de : yulara;592199
Après deux tentatives plus qu'infructueuses de josei (et z'avez vu je me mets même au vocabulaire :p ) parce que bon la nana dont le but ultime dans la vie est de devenir la parfaite secretaire pour son patron qui est le plus beau gosse de la terre dont elle tombe follement amoureuse et qui lui aussi fini par céder au charme pourtant bien caché de sa secrétaire, c'est un poil (mais alors gros le poil) trop Cartlandien pour moi, hier soir, j'ai...

Gimmy ne lit pas ça sinon je vais en entendre parler pendant je ne sais trop combien de temps...
...dévoré ES (Eternal Sabbath)...

graphiquement pas au top, mais je suis rentrée à fond dans l'histoire (et pourtant ça parle pas de Samourai :oops: ). Une histoire qui a quelques analogies avec Death Note mais en même temps beaucoup moins tortueuse et beaucoup moins "je suis plus intelligent que toi". une reflexion sur qu'est la nature humaine et ce qui fait de nous des hommes, le tout avec bien sur du sang, c'est quand même un seinen et un très très leger fond de romance. bref un bonheur pour ma part :jap:

Citation de : Gimmygimmycheak;592237
J'ai pas compris pouquoi je devais pas lire? Surtout que ça a l'air pas mal ton truc. :gni:

Citation de : yulara;592277
ben j'ai adoré un manga... moi ça me choque...

Citation de : Gimmygimmycheak;592289
moi ça y est je commence à m'y faire de te voir aimer quelques trucs... :huhu:

Citation de : yulara;592305
ben moi vraiment pas du tout mais bon faut pas mourir idiot :oops:

donc des conseils pour la suite? parce que là du coup j'ai plus rien à lire


Edit : donc si je résume:
Bleach :love::love::love: (mais incomprehensible)
ES :love::love::love:
Berserk :love::love:
Vagabond :love:
Samouraï Champloo :) (anime)
Death Note :(
Afro Samouraï :( (anime)
Alive :(
xxxHolic :mad: (anime)
Midnight Secretary :mad:
Spicy Pink :mad:

Citation de : Gimmygimmycheak;592340
Alors je dirais X de Clamp en anime, soyons fous ! (attention de pas matter l'épisode 0, c'est un résumé de tous les autres) :p En manga les combats sont trop brouillons et un jour l'éditeur farnçais sortira les derniers tomes...

Citation de : yulara;592347
ok. bon ben je vais essayer de trouver ça ce soir (ce qui est sur c'est que les scans sont pas dispo sur onemanga...)

Hors ligne manmanu55

  • Messages: 18 135
  • Koala et Buffalo...
23 novembre 2011, 15h25
Citation de : limace;609941
Bon, je viens de regarder en entier l'anime "School days" (12 épisodes de 20 min environ) qui est une adaptation d'un jeu style datings-sim. Apparemment l'adaption anime reste fidèle point par point au jeu mise à part qu'on a enlevé les scènes à caractères sexuelles.

Synopsis:
Makoto est amoureux de Kotonoha. Il la voit chaque jour dans le train qui les mène à l'école, seulement, il n'a pas le courage de lui dire quoi que ce soit et se contente de la regarder de loin. Tout va changer quand il prendra une photo d'elle avec son portable. Photo que Sekai, une de ses camarades de classe, verra avant de proposer au timide Makoto de lui arranger le coup avec la jeune fille. Le trio se retrouve donc à un déjeuner improvisé par l'entremetteuse, afin que les deux tourtereaux fassent plus ample connaissance.

Mais si Sekai est elle aussi amoureuse de Makoto, pourquoi tient-elle tant à le voir avec Kotonoha?

Mon avis:
L'avantage de cette série, c'est que le héros n'est pas indécis. Non, vu qu'il n'a aucun scrupule, il est selon moi très méprisable, il n'attache aucune importance aux sentiments des autres et écoute avant tous ses désirs et besoins sexuels. Les jeunes filles, elles sont peu farouches et complètement niaises. On dit que l'amour rend aveugle mais il y a des limites. De plus, à partir d'un moment, on a une accumulation d'actes sexuelles amenés sans raisons dont je me serais largement passé.
Le point positif, la fin ! Arf, tout est pas beau et tout rose là. On finit sur un dernier épisode assez gore, et la dernière scène m'a énormement plu. Je n'ai vu que la version censurée par contre.
En gros, on peut se passer de le voir mais le dernier épisode est assez marquant pour que je me donne la peine d'en parler.

Hors ligne manmanu55

  • Messages: 18 135
  • Koala et Buffalo...
23 novembre 2011, 15h26
Citation de : Zarkan;610626
Je viens de découvrir Bleach et j'accroche complètement! Je ne vais pas raconter ici car je pense que les amateurs du genre connaissent déjà.
Je trouve ça vraiment excellent. Je l'ai découvert en DA, il parait que le manga papier est encore mieux. J'ai hate de voir ça.

Citation de : yulara;610706
en fait sur Bleach, manga ou anime c'est equivalent, enfin dans les passages ou l'anime suit le manga, c'est vraiment extremement proche. par contre entre les episodes 60 et des brouettes et 110 et des brouettes, l'anime part sur une histoire completement debile avec des especes de vampires, c'est vraiment assez nul. après il raccroche le manga et là ça redevient bien (enfin à mon sens mais je suis accro donc pas objective mais je me soigne (j'ai 3 episodes d'anime en retard par rapport au japon et j'ai pas lu le chapitre du manga qui est sorti cette semaine :oops: ))

Hors ligne manmanu55

  • Messages: 18 135
  • Koala et Buffalo...
23 novembre 2011, 15h26
Citation de : limace;609941
Bon, je viens de regarder en entier l'anime "School days" (12 épisodes de 20 min environ) qui est une adaptation d'un jeu style datings-sim. Apparemment l'adaption anime reste fidèle point par point au jeu mise à part qu'on a enlevé les scènes à caractères sexuelles.

Synopsis:
Makoto est amoureux de Kotonoha. Il la voit chaque jour dans le train qui les mène à l'école, seulement, il n'a pas le courage de lui dire quoi que ce soit et se contente de la regarder de loin. Tout va changer quand il prendra une photo d'elle avec son portable. Photo que Sekai, une de ses camarades de classe, verra avant de proposer au timide Makoto de lui arranger le coup avec la jeune fille. Le trio se retrouve donc à un déjeuner improvisé par l'entremetteuse, afin que les deux tourtereaux fassent plus ample connaissance.

Mais si Sekai est elle aussi amoureuse de Makoto, pourquoi tient-elle tant à le voir avec Kotonoha?

Mon avis:
L'avantage de cette série, c'est que le héros n'est pas indécis. Non, vu qu'il n'a aucun scrupule, il est selon moi très méprisable, il n'attache aucune importance aux sentiments des autres et écoute avant tous ses désirs et besoins sexuels. Les jeunes filles, elles sont peu farouches et complètement niaises. On dit que l'amour rend aveugle mais il y a des limites. De plus, à partir d'un moment, on a une accumulation d'actes sexuelles amenés sans raisons dont je me serais largement passé.
Le point positif, la fin ! Arf, tout est pas beau et tout rose là. On finit sur un dernier épisode assez gore, et la dernière scène m'a énormement plu. Je n'ai vu que la version censurée par contre.
En gros, on peut se passer de le voir mais le dernier épisode est assez marquant pour que je me donne la peine d'en parler.

Citation de : sakura24;610758
Tu as vraiment du courage j'ai regardé les 5 premier épisode et je suis passé directement au dernier et je me suis dis tout ça pour ça en tout cas la fin à eu le mérite de me faire rire :)

Hors ligne manmanu55

  • Messages: 18 135
  • Koala et Buffalo...
23 novembre 2011, 15h27
Citation de : didoule;626929
Grâce à ce topic et grâce à Yullie j'ai lu mon 1er manga le tome 1 de ES et ça me plaît bien!!
j'ai voulu commencer par le 1er tome pour voir si c'était aussi bien que ça en avait l'eair avec la description de Yullie et l'essai étant concluant j'ai commandé les 3 tomes suivants! j'ai hâte de les recevoir!!

Bon c'est vrai qu'au début j'ai galéré, j'ai bien commencé par la dernière page mais j'avais commencé par la vignette en haut à gauche au lieu de celle de droite, pareil pour le sbulles je lisais d'abord celle sur la gauche...
mais une fois qu on a compris c'est bon!!

pour vous faire rigoler j'ai même essayé de commencer la page par la vignette en bas à droite et finir par celle du haut mais j'ai vite compris que c'était pas comme ça que ça se lisait!!

en tout cas merci yullie!

Citation de : yulara;627008
ben de rien mais c'est quand même un comble que quelqu'un qui dénigrait les mangas donne envie à quelqu'un d'autre :lol:

Hors ligne manmanu55

  • Messages: 18 135
  • Koala et Buffalo...
23 novembre 2011, 15h31
Citation de : yulara;629118
Allez un petit mot sur ma découverte manga de la semaine grace au jeu FRCD :

MPD Psycho
Citer
La vie de l'inspecteur Kobayashi Yosuke bascule le jour où il reçoit sur son lieu de travail une glacière contenant le buste de sa petite amie démembrée et maintenue artificiellement en vie. Il finit par traquer le déséquilibré qui a fait ça, mais alors qu'il le tient en joue avec son arme, un changement inattendu s'opère : Kobayashi devient une autre personne et abat froidement le meurtrier. Lors de son procès, il affirme que Kobayashi Yosuke est mort et qu'il est maintenant Amamiya Kazuhiko. Lorsqu'il sort de prison quelques années plus tard, Amamiya intègre directement un institut de criminologie fondé par Machi, une ex-inspectrice de la police, et consacre immédiatement ses talents de "profileur" à des enquêtes sur des affaires de meurtres répugnants qui le conduisent peu à peu sur une piste bien mystérieuse et inquiétante.

Quand celui qui enquete sur des psychopathes, a plusieurs personnalités dont l'une d'elle est un psychopathe, ça donne MPD Psycho: un dexter puissance 10 avec un univers que je rapprocherais de Twin Peaks ou Seven et un petit fond de complot à la Dark Angel. Vraiment sympathique pour le moment (enfin sympathique est peut-etre pas forcement le bon mot vu que par moment c'est franchement gore)
Scan en anglais

MPD Psycho est aussi une série japonaise réalisée par Takeshi Miike et je pense que dès que j'aurai fini les mangas je vais me jeter dessus :p

(oui oui c'est bien une fleur qui pousse dans le cerveau d'une femme)
Bande Annonce Serie

Citation de : yulara;630700
donc je confirme mon impression sur MPD Psycho, vraiment bizarre mais vriament bien. par contre extremement tortueux, je me demande si je vais pas le relire une deuxieme fois pour être sure de bien comprendre ce qu'il se passe entre les divers persos...
« Modifié: 23 novembre 2011, 15h33 par manmanu55 »

Hors ligne manmanu55

  • Messages: 18 135
  • Koala et Buffalo...
23 novembre 2011, 15h34
Citation de : yulara;633421
allez une autre découverte pour moi

Togari, l'épée de justice
Citer
Tôbe avait seize ans quand il a été exécuté pour avoir assassiné plusieurs centaines de personnes.
Après trois cents ans en enfer ou il n'a jamais cessé d'essayer de s'évader, rendant la vie dure aux démons chargés de le punir, le dernier en date étant Osse, il est renvoyé dans le monde des vivants à notre époque à la suite d'un marché : il va devoir récupérer 108 crimes dans un délai de 108 jours pour effacer les siens et retrouver sa liberté. Pour cela il se voit confier Togari, une épée en bois sacrée capable de détruire le mal. Cependant, considéré comme un criminel, il ne peut frapper quelqu'un, aussi mauvaise que soit cette personne. Il ne peut que frapper les 'toga', entités maléfiques invisibles pour le commun des mortels qui guident et aident les humains vers le mal.
Tôbe commence alors sa bataille pour sa liberté...

Une reflexion sur le bien et le mal: qu'est-ce qui fait qu'une personne est mauvaise? peut-on changer? Une trame qui se complexifie petit à petit mais sans devenir déroutante, le tout avec un personnage principal rendu attachant par ses réactions vis à vis de notre monde moderne, son incapacité à comprendre ce qu'il lui arrive. Bref j'ai pris plaisir à voir évoluer cette bête sauvage au fil des chapitres, vraiment dommage qu'il n'y ait que 8 tomes.
Il faudrait que je reprennes mon classement, mais là comme ça, je dirai bien qu'il rentre direct dans mon trio de tête de manga préféré. Je lui mets :love::love::love:

Scans en anglais

Hors ligne manmanu55

  • Messages: 18 135
  • Koala et Buffalo...
23 novembre 2011, 15h35
Citation de : renart;633453
je me permets de faire ma pub un peu quand même, vous pourrez découvrir que mes coups de coeur du mois sont Alive et le pacte des yokai.....et aussi pale cocoon dont j'ai interviewé le réalisateur, mais c'était dans le numéro précédent^^
Citation de : Gimmygimmycheak;636735
euh renart, tu pourrais éditer ton post et virer ce qui est inutile, j'ai un peu la flème de le lire pour le coup...
Sinon ben content de voir qu'on a de nouveaux adeptes ici :huhu:
Citation de : yulara;636757
eh tu remarqueras que je suis quasiment celle qui poste le plus ici, c'est un comble non? :lol:
Citation de : Gimmygimmycheak;636763
c'est clair. :huhu:
Va falloir que je remette à jour un peu ma culture manga parce que je me sens dépassé. :p
Citation de : renart;637074
bon en gros, l'animeland de juin est en kiosque
spécial saint seiya
et de moi, y a des critiques de plein de trucs et quelques articles^^
Citation de : yulara;637109
comme tu avais parlé de Alive, je l'ai lu et en fait, ben je l'avais déjà lu y'a deux ou trois mois et à vrai dire, perso, ça m'a pas plus marqué la deuxieme fois que la premiere, ça doit pas être ma tasse de thé :bah:
Citation de : renart;637110
en même temps, le début est assez poussif, ça devient intéressant par la suite.
attention, ne pas confondre avec alive de tsutomu takahashi qui est un one shot^^
Citation de : yulara;637118
ah bah moi c'est le one-shot de takahashi que j'ai lu. y'en a un autre?
Citation de : yulara;637136
ah j'ai trouvé un Alive Final Evolution, ça doit être de celui que tu parles. bon ben je tente :)
Citation de : renart;637293
^^ j'aurai du préciser, désolé.
« Modifié: 23 novembre 2011, 15h36 par manmanu55 »

Hors ligne manmanu55

  • Messages: 18 135
  • Koala et Buffalo...
23 novembre 2011, 15h39
Citation de : Gimmygimmycheak;651169
Bon j'ai attaqué Claymore. J'ai dévoré les 8 premiers tomes, alors que dire... De l'action, de l'émotion, du sang, des démons, des combattantes mi-humaines mi-démones... J'ai trouvé ça pas mal malgré des dessins un peu décevants... C'est pas mal dessiné, mais on dirait que le dessinateur veut faire un super truc mais qu'il va pas au bout, qu'il manque des trucs à ses planches... Enfin, à lire tout de même si on a pas peur à la vue du san. ^^


Citation de : limace;651247
Combien de tomes sortis pour Clayrmore??? Sinon l'histoire a l'air bien même si je lis principalement que des shojo ou shonen ai exception faite de naruto et death note (d'ailleurs on m'a fait cadeau (empoissonné) des 3 1er tomes donc mon porte monnaie va devoir supporter l'achat de toute la collection)

Citation de : Gimmygimmycheak;651327
bah 8 tomes sont sortis, je suis déjà bloqué... :disturb:
Au japon, ça en est au 14 je crois mais j'ai pas cherché bien loin. ;)

Pour les Death Note, t'as de la chance, celui là il est en 12 petits tomes plus 1 bonus, 11 sont sortis donc ça va tu auras pas trop à attendre pour la suite et niveau porte monnaie on fait pire comme collec... :rolleyes:

Citation de : limace;651335
C'est sûr que comparé à Naruto, c'est quasiment donné :celine:
8 tomes sortie à raison d'un tome tous les deux mois, tu vas pouvoir attendre longtemps par contre ...

Citation de : Gimmygimmycheak;651340
Clair... /me va succomber à la tentation scans... :flippe:

Citation de : renart;651450
non!!!! il ne faut pas^^ (bah oui, tous les éditeurs sont des potes...)
bon, sinon, moi, j'ai vraiment du mal avec claymore. Je m'ennuie ferme et puis, ça ne s'arrange pas par la suite.
Vive berserk!!!!!!!

Citation de : Gimmygimmycheak;651897
oue vive berserk on est d'accord, mais c'est pas comparable à mon avis.

Mais tu sais c'est pas parce qu'on lit des scans qu'on n'achète pas de mangas (même si ceux là je me les fait prêter) ou qu'on fait du fansub et qu'on achète pas de DVD.

Enfin les dvd c'est plus dur quand même vu le prix exorbitant, la qualité de ce qui peut être fait par les éditeurs, le délai de sorti entre le jap et ici, et le nombre d'épisodes pour certaines séries... Vu ce qu'on peut faire comme bon boulot dans le monde du fansub (enfin je parle pas de toutes les teams non plus hein), 1000 fois plus rapidement (bon évidemment on n'a pas la contrainte de la négociation des droits, mais d'un autre côté les éditeurs se servent bien de nous pour sonder le marché, faut pas se leurrer) et bénévolement, ben moi ça me laisse rêveur quand je vois One Piece (par exemple :huhu:) sortir 11 ans après sa sortie japonaise à 40 euros les 13 premiers épisodes (même pas la première saison...) pour une qualité de trad correcte (incomparable par rapport à ce qu'avait fait AB mais pas exceptionnelle non plus), une qualité de sous titrage pas géniale et un package pas terrible vu le prix et l'évènement... Bah j'ai beau être un inconditionnel, peu d'info avait circulée sur le package sorti en avant première à la japan, je pensais peut être me l'acheter, mais quand j'ai vu le truc bah c'est hors de question...

Pour les BDs, j'achète les tomes dès leur sortie, malgrès une trad et un produit laissant souvent à désirer. ;)

Hors ligne manmanu55

  • Messages: 18 135
  • Koala et Buffalo...
23 novembre 2011, 15h43
Citation de : lazydaisy;655151
Bon aller un topic ou je vais pouvoir me faire plaisir ^^

Grande fan de l'univers manga surtout papiers depuis euhhh enfin depuis plusieurs années j'en ai lu énormément et le montant en manga de ma bibliotheque s'agrandit de façon à faire frémir mon banquier... En plus comme parfois les mangas ne suffisent pas j'achète des coffrets d'anime... Enfin j'essaie de faire une cure en prenant des scan ou des animes via fansub mais sans grand résultat pour preuve ma dépendance prouvé lors de la JE... (a tel point qu'avec les copines l'année prochaine on veut se déguiser)

Enfin bon pour ce que j'ai lu et j'espère pouvoir faire un rapide topo :

Fruits basket : shojo que j'ai adoré et que j'ai lu aisément... L'histoire le côté un peu niais de l'héroïne tout me plait...

Eternal Sabbath : Alors j'ai découvert ce manga grâce au mangaka qui avait aussi écrit la série Mars que j'aime beaucoup

Spoiler
Eternal Sabbath


RESUME :
ES (Eternal Sabbath) est un "hacker", un garçon capable d’entrer dans la conscience des gens et d’y modifier ce qu’il veut. Ainsi il s’imisse dans le quotidien des gens, se faisant passé pour l’ami ou le fils... Quelles sont ses intentions ? Que cherche-t-il ? Représente-t-il un danger pour le genre humain ? D’où lui vient cet étrange pouvoir ? C’est ce que va tenter de découvrir Mine Kujo, une jeune femme membre du centre de recherche de l’université de médecine de Toho, qui semble moins réceptive à ses pouvoirs...

 

COMMENTAIRE :
On appréciait déjà Soryo Fuyumi pour Mars, et bien ce deuxième titre ne faillit pas à la bonne réputation de son auteur. Après s’être adonné au shojo, elle nous propose ici un thriller fantastique des plus prometteur. L’idée de base, dés plus originale et associée a de magnifiques dessins, aux traits soignés et réalistes. Es est un personnage vraiment intéressant. Capable de s’introduire dans le cerveau des gens, il y lis les données qu’il contient, les modifient si besoin, l’adaptant à sa convenance. Il peut ainsi se faire passer pour un ami ou un parent aux yeux de n’importe qui. Mais dès qu’un problème surgit il se déconnecte, redevenant un total inconnu pour eux. Dans un autre genre Mine Kujo est elle aussi remarquable. Très intelligente, elle semble distante et froide, mais se n’est qu’une impression, elle est en fait très loquace. Célibataire, elle a déjà assistée à de nombreuses rencontres arrangées, pour trouver un mari mais son attitude a plutôt tendance à les faire fuir. Sa rencontre avec ES va bouleverser ses convictions de scientifique et sa vie.
Vous l’aurez compris ES fait partie de ses séries envoûtantes dont il serait dommage de passer à coté...
(manga-news)

AVIS PERSONNEL

Pour être honnete je suis tombée sur ce manga par hasard. En effet son auteur Soryo Fuyumi est déjà l'auteur d'un autre manga Mars que j'aime particulierement. je me suis donc laissée tenter par sa nouvelle série. Et par comble de bonheur, je me suis completement retrouver dans un univers incroyable, fascinant.
Le fait de faire pénétrer son héros dans le monde de la génétique, et dans l'esprit humain est tout bonnement sensationnel.
Il est vrai que j'ai cru au départ que cela ressemblerai a Psychometer Eiji, mais non c'est différent. Contrairement a Eiji, il ne ressent pas les pensées des gens mais pénétre réellement leur esprit. pour le moment je n'ai lu que jusqu'au tome 5 mais j'attends les derniers impatiemment.


Ce manga est en 8 tomes genre Seinen écrit par Soryo Fuyumi. la série est éditée chez glenat.

Mars : Bah oui on parle d'ES mais parler de ce manga sans parler de Mars bah je peux pas... Le succès fut tellement important que le mangaka à sortir un volume 0...

Spoiler
Mars

Voila comme je l'ai dit dans le dossier eternal sabbath, je vais vous parler du premier manga de Soryo Fuyumi : Mars. Ce manga est publié aux éditions Panini Comics, il y a 15volumes (fini en France) ainsi qu'un volume 0 qui est sorti le 25 Aout 2005 qui présente juste les personnages via un recueil de trois histoires.

 Kira et Rei

RESUME :

Mars est une belle histoire d'amour entre un garçon et une fille que tout oppose. Kira est une jeune fille timide, introvertie, très solitaire, se réfugiant dans sa passion pour le dessin. Rei lui est plutôt rebelle, violent, dragueur, très populaire parmi ses camarades.
Ces deux êtres si différents vont irrésistiblement être attirés l'un par l'autre. Mais leur relation résistera-t-elle à une telle différence de caractère, à la jalousie de leur entourage, et surtout à ces secrets enfouis dans le passé qui refont surface ?

 

COMMENTAIRE :

Rei Kashino est le beau gosse du lycée, amateur de motos et coureur de filles. Un jour, il rencontre par hasard Kira Asou est une jeune fille introvertie passionnée par le dessin et la peinture. De leur rencontre va naître une relation profonde et ambiguë. Résumée ainsi, l’intrigue de Mars laisse à penser qu’il ne s’agit que d’un énième manga pour adolescentes en mal d’amourettes mièvres. Or, ce serait une grosse erreur que de penser cela de cette œuvre de Fuyumi Soryo, et le traitement de l’histoire laisse très vite la place à une atmosphère tragique et noire.

Le dessin est au premier abord un peu surprenant pour qui n’est pas habitué au shôjo manga (manga, a priori, destiné à un public féminin), mais on s’y habitue très vite. Toutefois, la mise en page, l’agencement des cases, sont très éclatés, peuvent rendre la lecture un peu ardue aux néophytes tant les cases s’enchaînent parfois de manière très irrégulière sur une page, même si l’on s’y fait également rapidement. L’auteur démontre néanmoins une véritable maîtrise dans le découpage et dans la mise en scène, faisant parfois écho à de grandes oeuvres artistiques.

Mais l’intérêt primordial de l’œuvre provient de ses deux principaux personnages et de leurs interactions. On s’aperçoit rapidement que ceux-ci, et plus particulièrement Rei Kashino, cachent un passé sombre, et s’avèrent bien plus complexes qu’il n’y paraîtrait au premier abord. Petit à petit, le tragique sous jacent à l’œuvre explose, et l’atmosphère devient de plus en plus malsaine. Les personnages sont, par de nombreux aspects, confrontés au thème de la mort, ce qui influe considérablement sur leur relation.

Explorant les tréfonds de l’âme humaine, l’auteur s’interroge sur la part d’ombre que contient chacun de nous, et sur ses implications relationnelles. Sans pour autant néanmoins omettre une légèreté et un humour qui viennent contrebalancer les moments tragiques. Pour l’instant, l’œuvre est même tout entièrement portée par son personnage masculin, très charismatique, à la personnalité très torturée et recherchée, cachant une violence refoulée très importante.

Au final, on se trouve avec un manga surprenant, qui étonne par son contenu franchement adulte et tragique, par son ambiance presque malsaine, dépassant largement un scénario de base a priori très banal. Certes, on ne se trouve pas tout à fait en présence de la bande dessinée de l’année, mais cela reste une lecture franchement très plaisante, pouvant plaire à tous.

(Vincent sur benzine)

AVIS PERSONNEL :

Ce manga je l'ai découvert par hasard. Le patron d'une boutique de manga est d'anime me l'a conseillé (c'est lui qui m'a conseillé pour mes premiere lecture et je l'en remercie) en me disant que c'était un manga certes pour filles mais pas non plus gnan-gnan .
Et j'ai de suite accroché. En effet on rentre dans la vie d'une jeune fille introvertie qui n'a qu'une seule passion l'art, et le jour ou elle rencontre le garcon le plus populaire de l'école, elle s'épanouie au fur et a mesure.
Dit comme ca on pourrait croire a un livre Arlequin. Mais ces jeunes, ont chacun un lourds passé et on suit leur progression à travers les meandres de la vies, les pieges qu'on leur tend.
Certaines choses qui sont décrites dans ce livre sont des phénomènes de sociétés assez douloureux a vivre, et je trouve que c'est évoqué de manière propre, j'entends par la, sans forcément en rajouter des tonnes pour que l'on s'apitoie sur leur sort mais juste assez pour que l'on vive et partage leur peine et leur douleur.

Donc oui je conseille ce manga, pour tout celle qui aime les histoire d'amour qui ne sont pas écrite à l'avance et pour tout ceux qui pensent qu'un shojo c'est juste un manga pour midinette.

Après je suis par la faute d'un amie devenu accroc

Nana : existe en manga et depuis peu en anime, il y a aussi divers OST sortit sans oublier un film

Spoiler
Nana

Voila un de mes manga préférés que j'ai le plaisir de vous faire découvrir




Résumé :

Nana Komatsu est une jeune lycéenne de 18 ans. La fin de l'année arrive, elle va bientôt entrer dans l'école d'arts plastiques de sa ville avec sa meilleure amie, Junko. Mais Nana a un petit problème: c'est un coeur d'artichaut. Constamment, elle tombe amoureuse d'un beau mec en un regard: étudiant, professeur, livreur de pizza, salary man... Elle se donne à fond mais ça ne dure jamais. Mais Nana veut changer, pour ne plus connaître la déception et la solitude...
Nana Ôsaki est une jeune femme de 18 ans passionnée de musique. Elle chante dans un petit groupe, Blast, et vit une belle histoire d'amour avec Ren, le bassiste du groupe. Mais voilà, Ren va bientôt partir pour Tokyo pour devenir professionnel. La vie de Nana va changer...


 Nana Komatsu
Nana Ôsaki


Commentaire :

Nana, c'est un Shojo. C'est à dire qu'il est fait pour les filles par une fille. Vous me direz que je n'en suis pas une, de fille, et je vous répondrai que vous ne pouvez pas en être sûrs… Je ne sors jamais sans serviette. Cela dit, si je suis une fille, je n'ai quand même pas de chance. Ok, ok, j'avoue. Sans contrefaçon je suis un garçon. Alors pourquoi j'ai aimé Nana, hein ?
Eh bien parce que c'est bien de connaître un peu mieux le sexe opposé, de sortir des poncifs. C'est amusant et instructif de se rendre compte du côté caché des filles… du pourquoi du comment de leurs réactions qui nous semblent parfois tellement incompréhensibles. Finalement, il y a une logique dans tout ça. C'est juste troublant parce que ce n'est pas la même que celle des garçons. Elle est peut-être un peu plus "intime". Et mine que rien, le long d'une intrigue sentimentale légère, Ai réussit à nous y faire entrer, dans l'intimité de ses héroïnes : Nana Komatsu et Nana Osaki.
Outre des prénoms communs, ces deux jeunes filles ont quelques points communs. Elles sont toutes les deux artistes en devenir (la première dans le graphisme, la seconde dans la musique) et veulent monter à Tokyo pour s'accomplir socialement après une rupture sentimentale marquante. Toutes les deux ressemblent à des archétypes de la société Japonaise moderne. Mais on se rend vite compte que derrière ces icônes qui tentent de se distinguer du reste de la société en entrant dans des groupes encore plus stéréotypés, il y a des vrais gens. Ça semble un peu crétin et naïf à dire, mais mine de rien ce n'est pas vraiment une attitude courante d'aller voir derrière les apparences.

Ce manga est découpé en deux parties distinctes pour raconter une partie de la vie de chacune des filles qui ne se connaissent pas encore (vont-elles le faire par la suite ?). On entre en premier dans le vie de Nana Komatsu qui est un vrai cœur d'artichaut. Comme beaucoup de jeunes Japonaises, elle a vécu une aventure avec un trentenaire. Évidemment ils n'avaient pas les mêmes objectifs ni buts dans la vie, alors la séparation fut brutale et plus douloureuse pour elle que pour lui. Alors elle va tenter de comprendre ce qui ne va pas en elle et passer par beaucoup de phases très compliquées avant de comprendre qu'il faut avant tout être simple.
Tout cela est tellement bien mené qu'on est carrément triste de la quitter pour passer à Nana Osaki.

Mais cette déception est de courte durée parce que la vie de cette jeune femme aussi intéressante. C'est une chanteuse débutante qui a eu un coup de foudre pour un bassiste et qui depuis vit avec lui. Mais pour sa carrière, il doit monter à Tokyo. Ils savent tous les deux que malgré ce qu'ils disent, la distance marquera la fin de leur groupe. L'amour ne suffit pas, il y a surtout la vie…
Tellement quotidien, et justement (on pourrait croire "et pourtant") tellement passionnant. Nana commence sur les chapeaux de roues et pourtant sans la moindre cascade.
Nana parle de la matière première du monde : les gens. Ceux dont l'auteur nous parle sont vivants, ce n'est pas si courant dans une BD, n'est-ce pas ?

(bdparadisio.com)

Avis Personnel :

Comment commencer... Il y a de cela un an un de mes amis m'a parler d'un shojo qu'il lisait et que meme si c'etait a l'origine destiné pour les filles il avait totalement accroché. Il me l'a conseillé parce qu'étend un fille adorant l'atmosphere rock et musicale, cela correspondait totalement à l'univers de ce manga. Je lui ai fait confiance et j'ai acheté les 8 premiers volumes d'un coup.
Je les ai lus en 2jours c'est pour vous dire a quel point j'etais rentrée dans ce Manga. Oui, on rentre dans le monde de ces deux nanas completement différentes mais totalement complementaire. Comme si l'une était l'oxygène de la seconde et vice et versa.
De plus les peripeties qu'elles vivent par la naiveté de l'une la dureté de l'autre font que l'on se retrouve dans les deux à la fois.
C'est un univers de jeune au debut insouciant qui se retrouve aux prises de la vie réelle. Un peu comme quand on quitte le nid familiale pour s'installer et prendre son envol.

Je le conseille pour tout le monde, les filles, les garcons aimant un monde ou se mele la folie, les joies, les peines, les rires, les pleurs et les coups durs.

De plus un film va etre issu de ce manga va sortir cet automne, si l'univers est bien transposé, et si le rythme suit ce sera surement génial, de plus si l'accompagnement musicale est digne d'un bon style rock je suis pour. D'ailleurs le premier album vient de sortir et je ne pense pas attendre longtemps avant de me l'offrir.

C'est un Shojo, edité chez delcourt, il y a pour le moment 11 volumes et 12 au japon et la série n'est pas terminé.
De plus il y a un volume7.8 ou nana fan book qui montre et parle de tout les personnages présent dans le manga.

 


Hors ligne manmanu55

  • Messages: 18 135
  • Koala et Buffalo...
23 novembre 2011, 15h43
Citation de : lazydaisy;655151
Gokinjo une vie de quartier : même auteur que nana
Spoiler
Gokinjo une vie de quartier
 
RESUME
Mikako et Tsutomu sont amis d'enfance, ils habitent le même immeuble, fréquentent le même lycée d'art : l'Académie Yazawa. Mikako rêve d'ouvrir sa propre chaîne de boutiques de vêtements ! Quand un soir Tsutomu rentre chez lui accompagné d'une fille, le coeur de Mikako vacille... Quel est ce sentiment ? Malgré les sous-entendus de sa copine Risa, Mikako ne comprend pas.
COMMENTAIRE
L'histoire peut paraître banale aux premiers abords : deux amis d'enfance qui sont amoureux l'un de l'autre sans s'en rendre compte. Mais Gokinjo n'est pas seulement cela. Yazawa-senseï pousse beaucoup plus loin sont histoire comme elle en a le secret. Leur vie amoureuse est la trame qui va conduire à une histoire fabuleuse.
On grandit avec les personnages, que ce soit sur le plan privé ou professionnel. Les deux héros et leurs amis ont des projets d'avenir, et ils vont tous faire pour qu'ils se réalisent. La mode, domaine privilégié de Yazawa, est ainsi exploité avec talent. Fashion victime jusqu'au bout des doigts, Mikako nous entraîne dans un univers magique avec son caractère bien à elle. Les amis de notre petit couple gravitent autour d'eux avec leurs personnalités hautes en couleur, mettant bien en avant le côté délirant et fun de ce manga.
On ne peut décemment pas ne pas s'attacher à tout ce petit monde comme à l'histoire. le dessin, même s'il est moins élaboré que Nana ou Paradise kiss, est tout de même pétillant et joue sur les émotions. On retrouve encore cette passion pour des yeux magnifiquement expressif ! En bref, un petit chef d'oeuvre comme on les aime...
(loticadream)
 
AVIS PERSONNEL
Gokinjo, chronologiquement est le premier manga (par rapport a nana et paradise kiss) réalisé par Ai Yazawa, très connu par son manga Nana. Après nous avoir fait découvrir le monde de la musique dans Nana on découvre ici une autre passion qui lui est cher la mode. Ce qui est agréable dans cet série c'est la fraicheur des personnages. Certes c'est un shojo, avec les petites attitudes niaises que peut avoir l'heroine, mais tout ceci dessiné et ecrit avec beaucoup de talent.
En effet on se met a aimer les personnages à partager leurs délires, leur joies et leur deception. l'amour est bien sur un theme tres important mais la mode l'est encore plus.
j'ai l'impression qu'à travers ce manga, on me fait comprendre que quand on a une passion, un reve qui nous tiens à coeur, il faut le réaliser, aller jusqu'a bout, meme si c'est long et fastidieux.
Sinon le dessin correspond bien à ce que l'on à déjà pu voir dans nana.
En clair pour moi j'ai eu un réel plaisir a lire les 5tomes pour le moment que j'ai acheté de cette série.
De plus il existe un anime sorti au japon, mais jamais diffusé en france.
Gokinjo une vie de quartier, en 7 volumes, Shojo édité par Delcourt.
Paradise Kiss : toujours du même auteur avec un anime que j'aime beaucoup et dans lequel la musique de fin n'est autre qu'une musique de Franz ferdinand
Spoiler
Paradise Kiss
 
RESUME
Yukari Hayasaka, lycéenne, étudie sans cesse pour les examens d'entrée à l'université, ne prenant pas tellement le temps de s'amuser.
Une rencontre fortuite avec un très beau jeune homme la fait s'évanouir, et elle se retrouve dans l'atelier, endroit où plusieurs étudiants de l'école de mode Yazawa travaillent à fabriquer des vêtements. À sa grande surprise, ils lui demandent d'être leur mannequin pour le défilé qui a lieu dans quelques semaines.
Hésitante, Yukari comprend que c'est quelque chose qu'elle a envie de faire et, allant jusqu'à abandonner l'école et s'enfuir de chez elle car sa mère s'oppose à ses projets, accepte la proposition.
 
 

COMMENTAIRE
Si le personnage féminin de Yukari est une combinaison réussie des comportements des deux Nana du manga éponyme, la mangaka crée avec succès des personnages secondaires savoureux qui prennent un malin plaisir à embarquer le scénario toujours plus loin dans l’absurde mais aussi la tendresse, la cruauté, l’amour, etc… Paradise Kiss est un mélange brut d’émotions qui prend son essor dès les premiers instants pour ne retomber que très rarement dans les platitudes. La qualité du récit commence à devenir une habitude chez la mangaka qui s’illustre toujours par d’excellentes transitions mais la grande force de Yazawa se situe dans les répliques au tac au tac qu’elle parvient à insuffler à ses personnages. Le quatuor totalement déjanté de passionnés de mode, aussi différents que complémentaires, rend l’œuvre radicalement orientée humoristique. A l’inverse, la relation passionnée entre Yukari et son prince charmant s’avère être cyclonique : beaucoup de disputes orageuses avec un profond fond d’amour dans lequel subsistent d’étranges accalmies.

Le scénario est bien moins compliqué que celui de Nana mais pouvait-on en demander plus en cinq volumes ? Les rebondissements sont largement à la hauteur et la fin totalement inattendue (mais légèrement tronquée) s’annonce comme une sorte de prélude au dénouement de l’œuvre principale de la mangaka entre drame et joie. Si le début de l’intrigue est simple, les relations se mêlent, se démêlent, s’entremêlent pour arriver à un point où chaque arrivée d’un nouveau protagoniste ou la moindre phrase d’un personnage peut provoquer un irrémédiable changement.

La mangaka nous régale encore de son trait superbement représentatif pour une œuvre consacré à la mode, on a vraiment l’impression d’être immergé en plein milieu créatif tout en gardant la fraîcheur étudiante. Les habits se devaient d’être à l’honneur et force est d’avouer que Yazawa parvient à conserver son imagination fertile pour proposer sans cesse des pièces à la fois somptueuses et extravagantes, magiques et irréelles. Pourtant, n’espérez pas apprendre quoique ce soit sur le milieu de la mode car Paradise Kiss se révèle être orientée totalement divertissant donc pas de description approfondie du métier de mannequin ou autre, seul un survol rapide explique la situation de Yukari pour son « métier passion ».

Paradise Kiss prouve le savoir-faire de la Aï Yazawa en terme de shôjo. La recette reprend les arguments qui ont fait de Nana un succès incontestable tout en l’agrémentant de petits revirements dont seule la mangaka connaît le secret. Une œuvre saisissante un poil moins intense que Nana, sûrement en raison de son faible nombre de volumes, qui se permet le luxe de s’offrir une superbe édition avec quelques pages couleur. Que demander de plus ?

juro
(manga-anime.krinein)
 

AVIS PERSONNEL
Voila c'est le troisième dossier sur Ai Yazawa, apres Nana et gokinjo. Ici l'auteur nous replonge dans le monde de la mode, avec comme fil conducteur le fait que l'un des personnages de Para-kiss soit la fille de Mikako, l'héroine de Gokinjo.
J'ai adoré lire les 5 volumes de ce manga, certes, on ne lit pas un manga ayant une trame de fond tres developpé ni meme tres developpé (en 5volumes c'est un peu court), mais on ne se lasse pas de voir la passion de la mode animer la vie des protagonistes du manga.
En effet, tout est bon pour réussir la plus belle tenue. Malgré les aléas amoureux (c'est un shojo  ), rien n'est plus fort que l'envie de réussir.
On prend conscience aussi que l'on doit faire ce que l'on aime et pas ce que l'on nous dicte, que quelque soit ce que notre entourage peu nous conseiller, il faut parfois suivre son coeur, et ne pas vouloir forcement réaliser les reves des autres à leur place.
Les dessins sont forcément très proche de Gokinjo et tout autant de Nana.
Moi c'est un manga qui m'a beaucoup touché, beaucoup parlé. De plus l'edition faite par Kana est magnifique. apres la couverture il y a un calque de robe a chaque volume différent mais toujours magnifique.

Shojo de Ai Yazawa édité par Kana, contenant 5volumes.
attention vous pouvez remarquer que le prix est un peu élevé pour du Kana, mais la taille du manga est plus grande qu'à l'accoutumé.
Après j'en ai lu beaucoup d'autre : yuyu hakusho (vu aussi en anime), chobits, love hina, Monster (je n'aime pas l'anime), GTO, 20th century boys (même auteur que monster), love celeb, peach girl, psychometer eiji, hikaru no go, Beck (l'anime ainsi que l'OST est génial), princesse kaguya, tsubasa reservoir chronicle (j'adore aussi l'anime et l'ost), Ayashi No ceres (Anime génial aussi)... Et tant d'autre que je ne sais plus... faudrait que je fasse un tour dans ma bibliothèque ^^
Sinon j'aime les shojo, j'aime les mature shojo, mais j'adore les seinen (ES, monster...) et les shonen tout dépend...
Sinon pour les anime j'en ai vu tellement que je ne saurai par ou commencé vu que j'ai eu une période bien remplie quand je faisais du fansub ^^
Sinon bah j'aime certes les mangas, les animes, mais je suis aussi accroc au cinema asiatique ainsi qu'aux dramas qui ne sont en fait que des séries asiatiques souvent allant de 10 à 20 épisodes de 45min à 1h10 (surtout pour les épisodes coréens)

PS : pour les spoiler c'est des articles que j'avais fait pour mon blog ^^

Hors ligne manmanu55

  • Messages: 18 135
  • Koala et Buffalo...
23 novembre 2011, 15h43
Citation de : Gimmygimmycheak;655187
oue c'est quand même vachement orienté shojo ^^

Content de te voir par ici miss daisy :hello:

Citation de : lazydaisy;655189
Bah euh beck, ES, hikaru no go, monster, 20th century boys, yuyu hakusho, sont loin d'en être mais si la passoire qui me sert de tête voulait bien se rappeler des autres ca serait nettement mieux :hum:

Ah si un autre l'arme ultime un seinen ^^ en fait je suis surtout seinen ah bah y a aussi gunslinger girl j'ai adoré sans oublié say hello to black jack même si j'ai un peu de mal avec les graphismes...

en shonen ce qui me revient les hunter x hunter et d'autres que j'ai déjà mis ^^

Citation de : limace;655255
Bah merci du tuyau Lazy, tu m'as donnée envie de lire Mars, je crois que je vais me faire un petit plaisir pour cet été. J'ai vu pas mal des animes que tu as conseillée, j'ai un peu moins lu par contre. L'arme ultime m'avait réellement accroché dans le même genre, Sakura24 m'avait prêté Chrono Crusade que tu devrais apprécier ;)
Bon retour parmi nous en tout cas !

PS par contre Nana, j'ai pas adhéré, Nana (pas la rockeuse) m'a donné envie de la tarter donc j'ai pas donné suite :/

Citation de : lazydaisy;655278
Si tu aimes mars et ES essaye psychometer eiji ^^ c'est vraiment sympa

Citation de : yulara;655287
donc vu que j'ai beaucoup aimé ES, je vais tenter Mars et psychometer, ça tombe plutot bien ce soir j'allais mettre un message ici disant je tourne en rond donnez moi des idées de trucs à lire :huhu:

Citation de : lazydaisy;655293
ES se dévore et Mars c'est le même auteur d'ailleurs je devrai voir si y a d'autres mangas fait par elle

Citation de : yulara;655298
t1 c'est nul, mars j'arrive pas à le trouver autrement qu'en download :boude:


Edit: ah non c'est bon il est dispo sur mangafox :bounce:

Hors ligne manmanu55

  • Messages: 18 135
  • Koala et Buffalo...
23 novembre 2011, 15h44
Citation de : renart;655398
bon, voilà ce qui m'a botté dernièrement

en shônen:
muhyo et roji: ça commence comme des enquetes sur le surnaturel et la suite étonne, c'est du harry potter. Extra
en seinen:
sumomo momomo momo: génial, génial, drôle, génial
en shojo:
skip beat: meilleur shojo lu depuis des lustres. la héroine est logique dans ses decisions et le monde du showbiz est très bien décrit
A la rentrée, ne manquez pas les coups de coeur de toute la rédac: otomen sur les garçons aux gouts de filles et life sur le maletre de l'adolescence.
enfin, je viens de finir le deuxieme volume du pacte des yokai, c'est de mieux en mieux

Hors ligne manmanu55

  • Messages: 18 135
  • Koala et Buffalo...
23 novembre 2011, 15h44
Citation de : yulara;656122
Bon je viens de finir MARS. Je mets mon avis en spoiler parce que sans vraiment dévoiler quoique ce soit, ça peut quand même être "dangereux"
mon avis sur MARS
Alors comment dire, du shoujo/josei pur et dur (enfin selon moi), la grande histoire d'amour entre le rebelle/délinquant et la petite fille timide bien sous tous rapports. donc assez ennuyeux, tout du moins au début, mais avec un traitement assez retenu qui rend l'histoire attachante. Puis à partir du 6eme volume si je ne me trompe pas, on retrouve un peu de la force psychologique Ethernal Sabbath, et ça devient assez intéressant. Sur la fin, ça oscille entre romance et psychologique sans vraiment savoir où se situer, bref déconcertant... par contre, le passage sur les 8 heures de Suzuka est :love: (je dois pas être cablée très normalement pour une fille, c'est mon passage préféré dans les 15 volumes :euh: )
En conclusion, c'est sympa, on a vu pire dans le genre mais mieux aussi, par exemple Skip Beat que cite Renart (perso je l'ai dévoré)

Partons maintenant à la recherche de Psychometer eiji... Puis on attaquera la liste de Renart...

Hors ligne manmanu55

  • Messages: 18 135
  • Koala et Buffalo...
23 novembre 2011, 15h44
Citation de : yulara;656124
Je viens de m'apercevoir qu'en fait j'ai pas parlé ici d'un manga que j'ai beaucoup aimé, donc allez zou, c'est parti:

Piano no mori - The perfect world of Kay
Citer
L'histoire d'amitié entre sur deux garçons que tout oppose ou presque: d'un coté Kay, le fils d'une prostituée, qui joue depuis toujours sur le vieux piano abandonné dans la forêt qui entoure les quartiers chauds où il vit. De l'autre, Syuhei, destiné au piano depuis sa naissance dans une famille de prestigieux pianistes.
C'est un manga tout doux, tout tranquille, mais en le lisant on a l'impression d'entendre les notes de piano, il nous embarque dans un autre monde sans qu'on s'en rende compte. Bref, perso, j'ai vraiment beaucoup aimé cette histoire, pour le coup assez hors-norme (pour le moment, c'est le seul manga que j'ai lu de ce type). Si vous n'avez pas compris, je conseille vivement :p

Citation de : renart;657247
le film adaptation de ce manga sort chez nous dans quelques mois^^

Hors ligne manmanu55

  • Messages: 18 135
  • Koala et Buffalo...
23 novembre 2011, 15h45
Citation de : yulara;681072
Allez un petit message sur le manga que je suis en train de lire en ce moment:

Rookies de Masanori Morita
Citer
Koichi Kawato est le nouveau professeur de japonais du lycée Futago-Tamagawa. Sportif et idéaliste, il a tout de même connu quelques déboires dans son précédent poste. A son arrivée dans ce nouveau lycée, il découvrira dans une de ses classes certains élèves du club de base-ball connus pour leur attitude de voyou et leurs bagarres continuelles. Six mois auparavant, ils avaient défrayé la chronique en provoquant une bagarre lors d'un match de base-ball. Cela avait conduit à la fermeture du club. Depuis, ils zonent, ils glandent, ils jouent très bien leur rôle de mauvais garçons. Mais Kawato va se mettre en tête de faire revivre le club de base-ball et de ramener ses 10 membres sur le droit chemin, coûte que coûte. Pour aboutir à un rêve, le Kôshien...

Pause Café (pour ceux qui connaissent) dans l'univers du base-ball. Bon je vous rassure de suite, le base-ball est plus là en trame de fond qu'autre chose (en tout cas pour le moment parce que je ne dois en être qu'au 8eme volume sur 24...) mais bon il est quand même conseiller de savoir ce qu'est un strike sinon vous risquez de vous ennuyer, un match pouvant durer plusieurs chapitres.
Ce que j'aime pour le moment, c'est la confrontation entre le prof naïf et les petites frappes de l'équipe, ça donne lieu à des situations assez hilarantes sans pour autant tomber dans le gros comique lourdos. Graphiquement ça me parait classique mais d'un bon niveau, au niveau de l'histoire pas forcément très original mais je trouve que les persos ont vraiment une certaine force et on suit volontiers leurs évolutions.
Enfin bref, je suis en train de passer un bon moment :)

Hors ligne manmanu55

  • Messages: 18 135
  • Koala et Buffalo...
23 novembre 2011, 15h46
Citation de : yulara;687899
Petit message sur ma découverte manga de la semaine:

Real de Takehiko Inoue
Citer
Tomomi Nomiya vient d'être renvoyé de son lycée. Passionné de basket-ball, il ne joue plus depuis l'accident de moto dans lequel Natsumi Yamashita, sa passagère, a perdu l'usage des jambes. Son exclusion fait le jeu de Hisanobu Takahashi, lui laissant le champ libre pour s'imposer comme leader de l'équipe de basket du lycée. En visitant Natsumi, Tomomi fait la connaissance de Kiyogaru Togawa, amputé d'une jambe suite à une maladie des os et qui s'est exclu de sa propre équipe d'handi-basket, qu'il juge médiocre. C'est alors, que Hisanobu est victime d'un grave accident de la circulation, renversé par un camion en roulant sur un vélo volé. Il va alors à l'hôpital pour la rééducation, mais ne veut pas croire qu'il devra se déplacer en fauteuil roulant pendant le restant de sa vie.

Des 4 mangas de Takehiko Inoue que j'ai lu, c'est de loin celui qui retient le plus mon attention. On y retrouve la qualité générale du graphisme qu'il avait montré dans Vagabond, le bon rendu de l'action de Slam Dunk mais en plus les personnages ont une vraie profondeur, leurs réactions face à la paraplégie sont vraiment "attirantes". Bref, le sujet est loin d'être gai mais c'est traité avec beaucoup de finesse et beaucoup de réalisme. J'ai beaucoup aimé.

Hors ligne manmanu55

  • Messages: 18 135
  • Koala et Buffalo...
23 novembre 2011, 15h47
Citation de : Gimmygimmycheak;688063
eh ben c'est clair que ça a l'air joyeux. :gni:

n'empêche 4 posts sur 5, 2 doubles posts dans un topic manga et même pas pour dire que c'est laid, vraiment j'arrive pas à m'habituer... :euh:

Citation de : sstarshoot;688065
Pareil :lol5: Limite Yullie me donnerait même l'envie de m'y mettre tellement je trouve ça fou, c'est dire :euh:

Citation de : yulara;688077
:hmpf:
y'a que les imbéciles qui changent pas d'avis :oops:

Hors ligne manmanu55

  • Messages: 18 135
  • Koala et Buffalo...
23 novembre 2011, 15h48
Citation de : limace;717895
J'ai fini la série anime X 20 épisodes par mal du tout et une histoire qui m'a bien plu.
 
En gros, on a Kamui l'élu qui doit décider du sort de la terre lors de la future bataille qui décidera du sort de la terre. D'un côté, vous avez les Sceaux (dragons de l'air) qui pensent que l'homme doit survivre et qu'il faut faire confiance à l'humanité pour sauver la terre et de l'autre les Anges (dragons de la terre) qui pensent qu'on doit détruire l'homme pour que la terre renaisse de ces cendres.
Un mélange pas mal sur la fatalité avec des liseurs de rêves qui pensent que le destin est déjà joué un jeune héros torturé par la mort de sa mère et ses deux amis d'enfance dont Fuma qui malheureusement pour lui est son étoile jumelle. Bref une jolie histoire (un peu de romance mais ça reste un shonen) et enfin une fin qui m'a beaucoup plu !
 
A voir sauf l'épisode 0 que j'ai eu le malheur de voir avant et qui spoile ce qui va se passer durant le DA.
 

Citation de : Gimmygimmycheak;720094
ça me donne envie de les revoir tiens. ^^

Citation de : limace;720162
bah même mon résumé spoile je trouve. Mais c'est super dur de vendre le da sans ça non? en tout cas, j'ai bien aimé je vais peut-être me tenter à la version papier dans la foulée

Citation de : Gimmygimmycheak;720174
alors la version papier. Perso j'ai moins aimé. L'animé est fidèle et très réussi notamment au niveau des combats, que je trouve très brouillons dans le manga... En plus y a des soucis entre éditeurs et les derniers tomes sont en attente de sortie depuis des années... :bah: