Le coin BD

Auteur Sujet: Le coin BD  (Lu 5751 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Guismo

  • Messages: 3 956
  • Alice in evilland
24 décembre 2011, 13h33
Juste pour extraire du coin lecture les bandes dessinées... :victoire:


les coups de coeur, les coups de gueule, les nouveautés, les séries cultes ou les ratages, les conseils d'amis...


Bref comme tous les autres topics mais consacrés à la BD "classique" on va dire


Car je suis sur que les nombreux  japanophiles creeront bientôt le topic manga :thumb:

Hors ligne Guismo

  • Messages: 3 956
  • Alice in evilland
24 décembre 2011, 13h48









Allez je commence


Le tome 1 de Chateau Bordeaux "le domaine" est sorti il y a maintenant plusieurs mois...Trois enfants héritent du domaine familial après le décès de leur père..Les deux fils espèrent bien vendre et attendent le retour de leur soeur qui vit bien loin pour une signature...A leur grande surprise et à la lecture d'un manuscrit écrit par son père, elle décide de garder l'exploitation...Là voila donc, plongée dans le monde macho de la viticulture, non soutenu par ses frères, trahi par son pseudo fiancé à essayer de sauver l'exploitation familiale.



Le tome 1 c'est comme le pilote d'une série, çà doit poser les bases pour donner envie de lire la suite...Le dessin est d'une précision graphique et d'un réalisme extrême. C'est pas forcément ce graphisme là que je preferes dans la bande dessinée. Les base de l'histoire sont par contre bien posées et on a pprend déja beaucoup de choses sur le vignoble bordelais, la vie du vin et d'une exploitation de ce type. En résumé, je vais continuer à suivre cette joli BD


Le tome 2" l'oenologue" devait sortir à Noel..la sortie a été repoussé à Mars 2012

Hors ligne Duam78

  • Messages: 2 100
  • Janto forever <3
    • Royal Tennant Company
04 janvier 2012, 11h55
Je vais présenter pour ce 1er post dans cette rubrique BD, la série qui m'a fait entrer dans ce que j'appelle "la BD adulte" (ce que je sépare des BD "jeunesse" comme tintin, lucky luke, titeuf, mickey et Cie, yakari et autre boule et Bill, etc (celles que l'on trouve en section jeunesse des bibliothèques) ... que je ne dénigre absolument pas par ailleurs !!! elles ont fait le bonheur de mes jeunes années  :lol: )

Gorn
Tiburce Oger
éditions Vents d'ouest

   

       


Synopsis :  Le fantôme du seigneur Gorn défie Dieux et démons pour retrouver celle qu'il aime au beau milieu d'un monde en déclin. Tiburce Oger s'empare de l'heroic fantasy et lui donne une nouvelle dimension romantique. Contrairement à Orphée qui, lui, plonge dans les enfers, Gorn va revenir d'entre les morts pour retrouver l'être aimé et menacer les Dieux de ne plus croire en eux, précipitant ainsi leur disparition. Aventure et symbolisme se croisent au fil de ces planches superbes dont les décors et les couleurs relancent à chaque instant la magie de ce monde imaginaire.

Cette série de 11 BDs se classe dans l'Heroïc fantasy.
Commencée en 1992, elle a été terminée en 2008.

les albums :

    * 1 Même la mort ...
    * 2 Le pacte
    * 3 La danse des Damnés
    * 4 Le sang du ciel
    * 5 Ceux qui nous hantent...
    * 6 D'entre les morts...
    * 7 La chute de l'ogre Mon amour, un soir...
    * 8  Mon amour, un soir...
    * 9 Le chant des elfes
    * 10 Les Yeux de Brume
    * 11 La mémoire des ombres
       

Découvert en 1995 lors du 1er salon de la BD dans ma ville de Chartres, j'ai tout de suite été conquise par le dessin. Sans connaître l'histoire, j'ai été emportée dans les magnifiques paysages aux proportions étonnantes, aux vertigineuses perspectives. L'histoire n'en est pas moins importante et assez inédite.

Le Seigneur Gorn pert sa bien aimée Eliette et par amour tente tout ce qu'il peut pour la sauver, jusqu'à se tuer lui même afin de la ramener des enfers ... c'est le postulat de départ.

Tout autour d'eux gravitent des personnages secondaires qui au fil du temps prendront de plus en plus d'importance jusqu'à devenir les personnages principaux des derniers tomes, laissant au second plans les deux protagonistes centraux des premiers tomes : Eloise, Maelle, Dame Gorge (qui aura son spin-off de 2 albums) .. etc

Ce fut pour moi le départ de ma passion pour la BD et de ma collection d'albums qui s'étoffe de plus en plus ...
Et comme Tiburce est assez prolifique, vous aurez bientôt de ses nouvelles car j'essayerai de vous présenter quelques unes de ses autres oeuvres ^^
You will never be just a blip in time, Ianto Jones.

Hors ligne epik

  • Messages: 7 128
07 janvier 2012, 17h48
Hop hop, un peu de réchauffé par ici aussi ! :p

D'abord 2 critiques postées sur Babelio :




Le bleu est une couleur chaude - Julie Maroh


Citer
La vie de Clémentine bascule le jour où elle rencontre Emma, une jeune fille aux cheveux bleus, qui lui fait découvrir toutes les facettes du désir.
Elle lui permettra d’affronter enfin le regard des autres.
J'ai commencé par le feuilleter à la bibliothèque, puis à carrément le lire à partir du milieu... j'ai donc décidé de m'installer confortablement et de reprendre dans l'ordre ! J'ai donc été happée presque à mon insu dans cette histoire, et je l'ai beaucoup appréciée.

Plusieurs passages m'ont mis les larmes aux yeux, les sentiments multiples qui animent cette histoire d'amour (qui devrait être banale mais qui n'a pas (encore) le droit de l'être) sont très bien rendus. La construction est chouette aussi, les allers-retours entre le présent et le passé amènent un certain suspense et sont faciles à suivre.

J'ai un bémol au niveau du dessin, que je trouve à la fois beau et frustrant, comme manquant encore un peu de maturité ou d'une vraie identité... Très jolie mise en couleurs, par contre. :)



Henri Désiré Landru - Chabouté


Citer
En 1922, Henri Désiré Landru est reconnu coupable de l'assassinat de 10 femmes et d'un homme. De la fumée nauséabonde se dégageait de la cheminée de sa villa de Gambais... On y a récupéré une cuisinière dont les tuyaux avaient beaucoup servi... Malgré deux ans d'instruction acharnée, personne ne réussit à faire reconnaître ses crimes à Landru... Il n'avoua rien. Aucun cadavre ne fut retrouvé... Christophe Chabouté revisite cette période obscure de l'Histoire qui a défrayé la chronique, et où s'enchevêtrent le fait divers macabre et les séquelles d'une guerre atroce.
J'ai beaucoup aimé cette "version alternative" de l'histoire de Landru. Peu importe le réalisme historique, l'exercice d'imagination est remarquable et le scénario tout à fait bien ficelé. :)

Je ne suis pas très grande connaisseuse de l'oeuvre de Chabouté, mais il me semble que c'est toujours dans la finesse, et bien que je ne sois pas foncièrement fan du noir et blanc, je pense qu'il doit en faire un très bon usage puisque je l'apprécie dans ses albums.

Et puis un looong post que j'avais fait sur QnB, sur mes goûts BD en général :

Citer
Pour moi, dans bande dessinée, il y a "dessin"... c'est un paramètre primordial pour que j'aime une BD. Ce qui signifie que j'ai tendance à être allergique à pas mal de BD humoristiques, surtout les actuelles (style les profs ou les femmes en blanc et tout ce qui s'inspire de l'héroïc fantasy... ).
J'ai tendance à ne pas aimer non plus les "séries-qui-devraient-être-finies mais qui-ne-finissent pas", style Thorgal (bon, OK c'est fini maintenant mais avec une dizaine d'albums en trop à mon goût... edit 2012 : ah bah non, en fait, c'était pas fini ! :p ) et autres Lanfeust de Troy (enfin là c'est surtout que j'ai l'impression qu'on surfe sur un succès pour sortir des suites et des séries parallèles...)
J'aime pô non plus la plupart des BD "pour enfants" (Spirou, Titeuf et consorts), à part celles de mon enfance à moi bien sûr : Tintin, Astérix, les Schtroumpfs, Boule et Bill, Lucky Luke. M'enfin je ne les relis pas, et je ne lis pas les nouveaux non plus (trahison ! :boude: )...
Et enfin, j'aime pas tout ce dont le dessin est "trop réaliste", je dirais sans âme, style XIII ou l'autre que je confonds toujours, Largo Winch...

Passons maintenant au gros du sujet : tout ce que j'aime...! Vous me pardonnerez de ne pas mettre d'image, sinon j'en ai pour l'après-midi !

Donc en humour, à part les classiques, j'aime les BD dont l'humour est particulier à mes yeux, et dont le dessin, même s'il est simple, a aussi un style particulier : Calvin et Hobbes bien sûr (en anglais c'est énorme !), Gaston Lagaffe & Idées noires, Le chat, Le génie des alpages, certains trucs mouvance Fluide glacial mais un peu de loin (Carmen cru, les Bidochons, Gotlib), Léonard. Après, je ne suis pas complètement réfractaire à la BD d'humour mais je lis ça vite, et ça ne laisse pas trop de traces...

Et maintenant les auteurs complets et/ou dessinateurs...

Un de mes dessinateurs favoris : Olivier Boiscommun, j'adore son style et sa technique. :love: Le plus connu est sans doute Le livre de Jack et sa suite Le livre de Sam ; moi je l'ai découvert par la série Troll (pas Trolls de Troy, rien à voir !), dont les 3 premiers tomes sont très bons, mais faut s'arrêter là parce qu'après ça change d'auteurs et on tombe dans la catégorie des séries qui continuent parce que ça marche : berk ! Il dessine aussi Anges, qui est bien.

Autre de mes chouchous : Turf, qui fait notamment La Nef des fous, dessin incroyablement riche et humour / univers décalés de premier choix. Seul bémol, la fréquence de parution est très lente et j'ai peur que la série traîne un peu trop en longueur... (edit en 2012 : la série est aujourd'hui finie, et j'aurais préféré qu'elle fasse un ou deux tomes de moins, qu'elle soit plus "concentrée" et la fin plus percutante...)

Yslaire : très beau dessin, notamment avec les séries Sambre et XXè ciel, histoires assez sombres et romantiques au sens premier du terme.

Tardi, que j'ai connu avec ses adaptations des Nestor Burma. Style de dessin très personnel, ambiances polar... que du bon ! J'aime particulièrement sa collaboration avec Forest Ici-même, bijou d'absurdité et d'humour cruel, et les illustrations de Céline aussi. Je n'ai pas lu la série sur la Commune par contre, ni Le secret de l'étrangleur mais ça ne saurait tarder pour ce dernier !

Bourgeon : incontournable ! Les passagers du vent, Les compagnons du crépuscule, Le cycle de Cyann : très beau dessin et histoires qui font voyager loin !

Loisel évidemment, avec Peter Pan, La quête de l'oiseau du temps (pas lu les deux derniers). Dessin splendide, histoires qui font rêver ou s'émouvoir...

La série des Cités obscures de Schuiten et Peeters : graphiquement extraordinaire !

La série Pacush Blues de Ptiluc, un humour triste et désabusé, un dessin en adéquation. Le meilleur pour moi : L'importance majeure des accords mineurs.

François Boucq : la série de la Mort et Lao Tseu, les Jérôme Moucherotte, tout le reste : patte graphique admirable, humour féroce et absurde.

Blacksad (Guarnido et Diaz Canales) : d'accord avec ce qui a déjà été dit ! (edit 2012 : puisque tout le reste a disparu, en un mot, c'est super bien ! :thumb: )

Sfar, Trondheim : découverts grâce à Donjon qui est un petit bijou d'humour et d'inventivité (également en ce qui concerne la manière de travailler), ces deux-là sont des fous ! Ils produisent une quantité incroyable, et tout ce que j'ai lu était intéressant !

Le combat ordinaire (Larcenet). J'ai découvert cette série il y a peu, et j'ai vraiment adoré. Pour une fois, le dessin n'est pas ce que j'ai préféré, mais l'histoire est d'une justesse incroyable, simple, émouvante...
edit 2012 : Larcenet a sorti récemment 2 tomes d'une série intitulée Blast (Grasse carcasse et L'Apocalypse selon saint Jacky), j'attends la suite avec impatience parce que c'est vraiment très très bien !  :amen:

Sillage (Morvan & Buchet) : sympa, histoire intéressante mais que je soupçonne de surfer sur son succès...

Mr Mardi-Gras Descendres (Eric Liberge) : graphiquement superbe, histoire absurde et torturée...

De l'héroic fantasy de qualité : Le Grand pouvoir du Chninkel, Légendes des Contrées Oubliées, Complainte des landes perdues

Quelques auteurs en vrac : Moebius, Hugo Pratt, Frederik Peeters, Guillaume Sorel, Nicolas de Crécy, Olivier Milhiet, Andreae, Claire Wendling, Marjane Satrapi

En manga, je ne connais pas grand chose mais j'ai acheté Domu (rêves d'enfants) de Katsuhiro Otomo (également auteur de Akira) qui est vraiment bien.
Les comics, je ne suis pas fan, mais j'avais beaucoup aimé un Batman intitulé Les Fous d’Arkham (Dave McKean / Grant Morrison), très beau graphiquement et bien déjanté.
« Modifié: 08 janvier 2012, 02h55 par epik »
When I take something from a man – his ship, his money, his life – I don’t hide behind a clerk. I don’t hide behind the law. I don’t hide behind anything.

Hors ligne sstarshoot

  • Messages: 2 051
  • Breathe me
08 janvier 2012, 02h03
Ta critique de "Le bleu est une couleur chaude" m'a terriblement intéressée. Je le note dans un coin  :)

Hors ligne epik

  • Messages: 7 128
08 janvier 2012, 02h45
Comme ça m'étonne ! ;)
J'ai d'ailleurs oublié de mettre un résumé de l'histoire, j'édite mon post.
When I take something from a man – his ship, his money, his life – I don’t hide behind a clerk. I don’t hide behind the law. I don’t hide behind anything.

Hors ligne Lénou

  • Messages: 989
08 janvier 2012, 10h45
Même avis que sstar sur "le bleu..." , d'autant plus qu'en lisant ton post sur tes recommandations plus générales de BD, je trouve tes goûts très sûrs (et surtout similaires aux miens !).  :)




Mister Wonderful de Daniel Clowes



Citation de : Aperçu
Avec ce livre construit autour de saynètes parues chaque semaine dans le New York Times, Daniel Clowes donne naissance à un nouvel anti-héros : Marshall, célibataire introspectif et grisonnant, s’apitoie sur son sort et sur celui de l'humanité toute entière qui part à vau-l'eau. Il attend Nathalie, avec qui un couple d’amis bienveillants lui ont arrangé un rendez-vous et dont il est presque certain qu’elle ne viendra pas.


Un récit fin et sensible d'une histoire somme toute banale. C'est très bien raconté, mais c'est surtout merveilleusement bien construit graphiquement. Je me suis très vite attachée aux deux personnages que j'ai pris beaucoup de plaisir à suivre dans cette tranche de vie.
Je vous recommande vivement ce roman graphique.
« Modifié: 08 janvier 2012, 10h47 par Lénou »

Hors ligne Guismo

  • Messages: 3 956
  • Alice in evilland
08 janvier 2012, 12h42



Deux amis, Roem et Merkt, lassés d’errer au milieu de rien pour trouver un moyen de subsistance, au bord de la déshydratation, sont recueillis par Howard George Lawrence, un aumônier multiconfessionnel baroudeur et bien équipé. Non loin de là, dans un hôtel dont la construction ne sera désormais jamais achevée, une famille de survivants survit grâce à l’hélicoptère d’un dénommé Kyle qui les a rejoints et qui a des vues sur la fille du clan, Julia


J'aime pas trop tirer sur les ambulances...tout a déja été dit sur le livre et je partages l'avis général...Bilal est un dessinateur génial mais un auteur et scénariste assez médiocre...Roméo et juliette a parfois été revisité avec classe ( Baz Lurman) mais la c'est un échec...Les références y sont trop nombreuses, les dialogues sont médiocres, l'absence de distorsion ( enfin presque mais je veux pas spoiler) rende le récit ennuyeux..Bref pour tout ceux qui voudraient découvrir Bilal, je déconseille vraiment de commencer par ce livre


Hors ligne epik

  • Messages: 7 128
08 janvier 2012, 16h38
Bilal est un dessinateur génial mais un auteur et scénariste assez médiocre...
Tu exprimes très bien ma pensée sur Bilal : j'adore graphiquement ce qu'il fait (j'ai d'ailleurs une très belle illustration de lui sur un de mes murs, ainsi une reproduction dessinée par Monsieur ;)), mais je m'ennuie à lire les histoires... :bah:

Même avis que sstar sur "le bleu..." , d'autant plus qu'en lisant ton post sur tes recommandations plus générales de BD, je trouve tes goûts très sûrs (et surtout similaires aux miens !).  :)
:embarrasse: :jap:

Mister Wonderful de Daniel Clowes

Un récit fin et sensible d'une histoire somme toute banale. C'est très bien raconté, mais c'est surtout merveilleusement bien construit graphiquement. Je me suis très vite attachée aux deux personnages que j'ai pris beaucoup de plaisir à suivre dans cette tranche de vie.
Je vous recommande vivement ce roman graphique.
Très américain dans le dessin, apparemment. Ce n'est pas ce que je préfère, mais en vertu de la réciproque de ce que tu disais plus haut ;), j'y jetterai un oeil à l'occasion.
When I take something from a man – his ship, his money, his life – I don’t hide behind a clerk. I don’t hide behind the law. I don’t hide behind anything.

Hors ligne sstarshoot

  • Messages: 2 051
  • Breathe me
09 janvier 2012, 00h40
Comme ça m'étonne ! ;)
Pourquoi ?  :huhu:
Enfin je suis pas très BD (d'ailleurs j'ai du cliquer ici par erreur  :sac: ) mais l'histoire est tentante, et couplé à ta critique c'est jackpot  :p

Ou alors c'était ironique et en fait ça ne t'étonne pas du tout  :p

Hors ligne epik

  • Messages: 7 128
09 janvier 2012, 00h42
C'était ironique ^^, il me semble que c'est un thème qui t'intéresse particulièrement... ;)
When I take something from a man – his ship, his money, his life – I don’t hide behind a clerk. I don’t hide behind the law. I don’t hide behind anything.

Hors ligne sstarshoot

  • Messages: 2 051
  • Breathe me
09 janvier 2012, 00h45
 :jap: Je ne sais même pas pourquoi j'ai douté de toi  :thumb: (l'heure avancée peut-être :p )

Hors ligne Guismo

  • Messages: 3 956
  • Alice in evilland
08 mars 2012, 23h36









Allez je commence


Le tome 1 de Chateau Bordeaux "le domaine" est sorti il y a maintenant plusieurs mois...Trois enfants héritent du domaine familial après le décès de leur père..Les deux fils espèrent bien vendre et attendent le retour de leur soeur qui vit bien loin pour une signature...A leur grande surprise et à la lecture d'un manuscrit écrit par son père, elle décide de garder l'exploitation...Là voila donc, plongée dans le monde macho de la viticulture, non soutenu par ses frères, trahi par son pseudo fiancé à essayer de sauver l'exploitation familiale.



Le tome 1 c'est comme le pilote d'une série, çà doit poser les bases pour donner envie de lire la suite...Le dessin est d'une précision graphique et d'un réalisme extrême. C'est pas forcément ce graphisme là que je preferes dans la bande dessinée. Les base de l'histoire sont par contre bien posées et on a pprend déja beaucoup de choses sur le vignoble bordelais, la vie du vin et d'une exploitation de ce type. En résumé, je vais continuer à suivre cette joli BD


Le tome 2" l'oenologue" devait sortir à Noel..la sortie a été repoussé à Mars 2012













Ben voila....sorti mercredi et c'est toujours aussi bien....au-delà des intrigues familiales je conseille vraiment cette série aux amoureux du vin..c'est très très sympa

Hors ligne Guismo

  • Messages: 3 956
  • Alice in evilland
09 mars 2012, 00h03
Mon gros gros coup de coeur:


L'appel des origines: série en trois tomes dont 2 sont actuellement sortis: dans les années 20 l'histoire d'Anna, serveuse métisse à new-york fille d'une esclave noir et d'un blanc dont j'en dirais pas plus pour pas spoiler...Comme l'indique le titre de la série, anna va quitter new york pour partir sur les traces de son père en afrique


C'est plus que charmant, rempli d'émotion...un récit intemporel pour toute personne pas seulement en recherche d'origine mais d'identité....on vit avec anna, on souffre avec elle, on exhulte avec elle


Le dessin a rien d'exceptionnel sur les décors que ce soit à New york ou en afrique mais par contre j'aime beaucoup l'expressivité des personnages et notamment bien sur d'Anna



Hors ligne sstarshoot

  • Messages: 2 051
  • Breathe me
23 octobre 2013, 19h10
Le bleu est une couleur chaude

Près de deux ans après, et poussée par le désir de ne pas m'éloigner "d'Adèle" trop vite, j'ai enfin lu cette bande dessinée de Julie Maroh.
Je m'étais promis de lire la bd avant de voir le film, c'est raté  :p Et c'est amusant d'assister aux moments incroyablement proches entre les deux oeuvres - au plan près -, puis à ceux traités de façon totalement différente.

Donc, en essayant de laisser de côté le film, et pour commencer par les points négatifs je dirais que je n'ai pas été emballée par le graphisme mais je ne suis pas du tout une connaisseuse dans le domaine. De même, les sauts dans le temps étaient un peu perturbants par moments
Et je n'ai pas du tout apprécié de connaitre la fin dès la 2e ou 3e page.

En dehors de ça, l'histoire (en laissant de côté la fin, un peu trop dans le pathos à mon goût) est magnifique, et j'ai tout même dévoré la bd cet après-midi  :)

Hors ligne zarkan

  • Messages: 15 645
23 octobre 2013, 21h40
Avec la sortie prochaine du film, quelqu'un a t il lu snowpiercer comme BD?
PMP - Rouge ou Orange ou Bleu, principalement.

Hors ligne epik

  • Messages: 7 128
26 octobre 2013, 20h48
Nope, mais ça a l'air intéressant tout ça... :thumb:
When I take something from a man – his ship, his money, his life – I don’t hide behind a clerk. I don’t hide behind the law. I don’t hide behind anything.

Hors ligne Marikat

  • Messages: 4 871
02 février 2014, 11h47
Un de mes gros coups de cœur : Azimut (de Lupano et Andreae)
Tome 1 : Les aventuriers du temps perdu
Tome 2 : Que la belle meurt

   

Synopsis : Quelque part dans le vaste capharnaüm des mondes possibles, il en existe un où, plus qu'ailleurs, on reste profondément outré par l'idée de la vieillesse et de son issue tragique : la mort.
Mais a-t-on la possibilité d'y échapper ? Ailleurs peut-être pas, mais dans ce monde-là, il est permis de le penser. C'est en tout cas la théorie du vieux professeur Aristide Breloquinte, qui occupe son temps à étudier les caprices du temps à bord du Laps, son navire laboratoire. C'est aussi l'avis de la belle Manie Ganza, qui semble convaincue que le temps, c'est de l'argent, et même des espèces sonnantes et trébuchantes. Chimère ! Diront certains. Non-sens diront les autres.
Et puisqu'on parle de non-sens, signalons tout de même ce fait étrange : depuis quelques temps déjà, on a perdu le pôle nord. Ça n'a probablement rien à voir? Ou alors, c'est tout l'inverse.



Azimut nous embarque dans un univers poétique et assez barré il faut le dire.



Ça fait beaucoup de bien une histoire comme ça surtout qu'on sent que Lupano a bien pensé son univers et ne laisse pas l'histoire aller au hasard. Les personnages paraissent assez simples dans le 1er tome mais ce n'est que l'installation de l'histoire et comme il y a beaucoup de choses à montrer on ne rentre vraiment dans l'histoire que dans le 2ème tome.
L'histoire n'étant pas un dyptique autant vous dire que je ronge mon frein d'avoir la suite.




Coté dessin Andreae illustre cette histoire de façon magnifique et en couleurs directes ce que j'aprécie d'autant plus.

 






Hors ligne epik

  • Messages: 7 128
02 février 2014, 19h42
:miam: Je note !! :merci:
When I take something from a man – his ship, his money, his life – I don’t hide behind a clerk. I don’t hide behind the law. I don’t hide behind anything.